Accueil | Fait divers | TAMBACOUNDA : il en..
TAMBACOUNDA : il engrosse sa copine, dévalise la boutique de celle.ci et l’accompagne porter plainte
weli info
jeudi 25 février, 2021 - 9:55

La relation amoureuse qui liait Soukeyna Diallo à Mamadou Cissé s’est terminée sur l’autel de la déception. Le jeune électricien, 24 ans, ne manquait jamais l’occasion de débarquer dans la maison de sa copine et partager des instants d’intimité coquins. Il leur arrivait même de passer la nuit ensemble dans la chambre de Soukeyna qui était loin d’imaginer que son amant allait lui jouer un sale tour. Elle qui est même tombé enceinte des suites de leurs relations sexuelles répétées.

Dans la nuit du 9 au 10 février, vers 22 heures, Soukeyna constate que son wifi ne marchait plus. Pour y voir clair, elle se rend dans la boutique et constate qu’elle a été cambriolée et le voleur s’est emparé de 10 perruques en provenance de France, un téléphone fixe, des produits cosmétiques, un câble wifi et la somme de 95milles Fcfa. Le tout est estimé à 1,8millions Fcfa. Elle informe alors son amant qui rapplique sur les lieux. Soukeyna décide d’aller porter plainte contre X à la police. Elle est accompagnée par ce dernier qui lui a même remis un masque à porter.

Les limiers du commissariat central, rompus à la tâche, débarquent sur les lieux pour les besoins des constatations d’usage. Après une investigation rondement menée, les enquêteurs de la police informent tous les commerçants de la capitale orientale d’une éventuelle présence d’un individu en possession de perruques à vendre. Quelque temps après, l’individu s’est présenté au commerçant Sock, établi au marché central, pour lui proposer des perruques à vendre. Le commerçant câble les limiers qui, arrivés sur les lieux, trouvent l’électricien avec les perruques volées dans la boutique de sa copine. Menottes aux poignets, il est conduit dans les locaux des limiers qui informent la victime. Soukeyna débarque au commissariat et manque de s’évanouir devant le spectacle de son amant-cambrioleur. Qui plus est, le père de son futur enfant.

Au cours de son audition devant les enquêteurs, l’amant avoue son forfait et soutient avoir planifié le vol avec un certain Youssouph Camara, soudeur domicilié au quartier Plateau. Bien connu de l’identité judiciaire pour avoir été arrêté pour vol et condamné à 3 mois de prison ferme, Youssouph est cueilli à son tour. Devant les enquêteurs, il a déclaré que c’est Mmadou qui l’a trouvé à son atelier pour lui montrer les perruques à vendre, avant de les photographier pour ensuite les mettre en statut sur Whatsapp. Déférés au parquet puis placés sous mandat de dépôt, ils ont été jugés mercredi passé par le tribunal de grande instance de Tambacounda. Mamadou Cissé a tenu de déclarations incohérentes. La nuit des faits, raconte-t-il, il a accompagné sa fiancée au commissariat pour qu’elle porte plainte et celle-ci lui a remis les perruques. Youssouph Camara soutient n’être mêlé ni de près ni de loin à ce vol. Le procureur de la République, Pape Khalil Fall, soutient que le prévenu Mouhamadou Cissé a agi seul, mettant à profit sa situation de concubinage avec la victime pour cambrioler sa boutique. En cela, il requiert 5 ans de prison ferme contre l’amant et la relaxe pure et simple pour Youssouph Camara. Après délibéré, le juge Bouna Diakhaté a relaxé Youssouph Camara, avant de condamner l’amant de la victime à 2 ans de prison ferme, en sus d’une amende de 1,8millions FCFA à titre de dommages.

dakarbuz

 

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non l'opinion de weli.info
Total: 0

laissez un commentaire


Parmi les conditions de publication: ne pas offenser l'écrivain, les gens, les choses sacrées, ou attaquer les religions ou le divin, et s'abstenir de toute incitation et insultes racistes.
">