Accueil | Sénégal | Adresse à la « nati..
Adresse à la « nation » d’Adji Sarr : Une leçon non sue dans un faux direct
Fa Diakhate Fadiga
jeudi 18 mars, 2021 - 10:43

Adji Sarr la masseuse de 20 ans qui accuse le leader du PASTEF de viol s’est adressée au peuple sénégalais hier dans un faut  direct  sur LERALtv, en présence de journaliste de certains organes de presse choisit par l’avocat. Dans cette interview  il  y a le fond, mais il y a aussi la forme.

Même pour une dictée préparée, l’élève le moins intelligent de la classe est censé faire zéro faute. Mais ici, les leçons non sues, les hésitations et les approximations viennent combler le lit des contradictions décelées dans un discours mal ficelé, dépourvu de cohérence. Et ce n’est pas Adji Sarr qu’il faut blâmer ici, mais sont très chère avocat qui   la coache et l’enfonce dans cette entreprise suicidaire. Notons  cependant quelques incohérences du discours de la fille.

Adja Sarr accuse Sonko de grossesse en soutenant l’avoir vu qu’une seule fois, le jour du supposé viol, le 2 février 2021.

Sur le certificat médical présenté aux enquêteurs, elle laisse entendre s’être rendue le lendemain à l’hôpital de Grand Yoff pour se procurer le document. Dans l’interview l’avocat refuse qu’elle s’explique sur sa visite à l’hôpital.

Alors que l’avocat, Me Pape Samba So dit Gaby, déclare, dans sa plainte contre Me Dior Diagne, l’avoir rencontré 15 jours auparavant pour lui donner des conseils.

Lors de ces  excuses au peuple sénégalais « , Adji Sarr prétend avoir vu Ousmane Sonko la première fois quand il est entré au salon Sweet Beauté.

Ce jour, elle l’a reconnu mais n’a rien dit. Alors qu’en face des enquêteurs de la Section de Recherches, Adji Sarr affirme avoir reconnu le leader de Pastef en lui ouvrant la porte.

Pire elle explique avoir sympathisé avec le leader du Pastef, et dans une autre question elle dit que SONKO ne parlait jamais de sa vie qu’elle aussi n’était pas proche de ce dernier.

Ce montage avec El hadji Diouf en metteur en scène est ridicule selon les internautes qui ne l’ont pas raté.

La  fille donne l’impression d’avoir  peur, d’être terroriser par l’avocat qui lui interdit de répondre à certaines questions ou qui couper l’interview à tout bout de champs.

Son regard fait pitié et son insistance pour dédouaner le président  Macky Sall était sans équivoque.

Sur la forme on note les écouteurs noires sur le voile de la fille qui est réputée être une jeune fille très sexy,  mais apparait devant les caméras comme  une fille pieuse et voilée .L’enregistreur à côté,  Adja avait aussi en face d’elle une feuille surement écrit par son avocat qui était le maitre de la cérémonie.

Quoi qu’Adji Sarr ait  à dire,  la stabilité du pays lui recommanderait de garder le silence en attendant le procès. Du moins le temps que le pays fasse le deuil des vies perdues.

 

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non l'opinion de weli.info
Total: 0

laissez un commentaire


Parmi les conditions de publication: ne pas offenser l'écrivain, les gens, les choses sacrées, ou attaquer les religions ou le divin, et s'abstenir de toute incitation et insultes racistes.
">