Accueil | Afrique | COTE D’IVOIRE : L&rs..
COTE D’IVOIRE : L’ancien Premier ministre et ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, condamné à la prison à vie.
weli info
mercredi 23 juin, 2021 - 16:45

Guillaume Soro a été condamné à la prison à vie par le tribunal criminel d’Abidjan. L’ex-président de l’Assemblée nationale et 19 de ses proches étaient poursuivis notamment pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, diffusion de nouvelles fausses et troubles à l’ordre public. Quatorze prévenus étaient dans le box. Les autres, dont Guillaume Soro, étaient jugés par contumace. Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur.

Prison à vie pour Guillaume Soro, 20 ans pour son avocate Affoussy Bamba, exilée également. Vingt ans encore pour son directeur de protocole Soul to Soul et les militaires de sa garde rapprochée, condamnés pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, et qui eux ont comparu lors de ce procès entamé le 19 mai.

Le régime les accusait d’avoir fomenté une insurrection contre les autorités. Alain Lobognon a été condamné pour avoir tenu une conférence de presse le 23 décembre 2019, au moment où l’avion de Guillaume Soro s’apprêtait à atterrir à Abidjan. L’ancien ministre et ex-député est condamné à 17 mois de prison pour troubles à l’ordre public. Tout comme les deux frères, Simon et Rigobert Soro. Tous trois ont fait 18 mois de détention provisoire. Ils sont donc libres.

Le tribunal ordonne aussi la dissolution de Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de Guillaume Soro. Les 20 prévenus sont également condamnés à payer solidairement 1 milliard de FCFA de dommages et intérêts. Les avocats de la défense, qui ont dénoncé à la sortie de l’audience un procès politique, ont annoncé leur intention de faire appel.

rfi

 

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non l'opinion de weli.info
Total: 0

laissez un commentaire


Parmi les conditions de publication: ne pas offenser l'écrivain, les gens, les choses sacrées, ou attaquer les religions ou le divin, et s'abstenir de toute incitation et insultes racistes.