Accueil | Asie | Cachemire : une paix..
Cachemire : une paix sous conditions
Agence Anadolu
mercredi 28 octobre, 2020 - 17:46

Le Pakistan revendique le droit à l’autodétermination aux Cachemiris et la levée du blocus militaire.

Le premier ministre pakistanais, Imran Khan, a affirmé que son pays est prêt à faire la paix avec l’Inde à condition que New-Delhi accorde aux Cachemiris le droit à l’autodétermination et lève le blocus militaire, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Imran Khan a souligné, mercredi, lors d’une rencontre télévisée, que la paix est ce dont tous les peuples du sous-continent indien ont besoin.

Et de souligner : « nous sommes prêts à faire la paix, mais il faudrait que l’Inde lève le blocus militaire auquel est assujetti le Cachemire et accorde aux Cachemiris le droit à l’autodétermination, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies ».

Le premier ministre pakistanais a précisé que 900 mille membres des forces de sécurité indiennes imposent un blocus militaire à 8 millions d’habitants cachemiris,qualifiant la région de « prison à ciel ouvert ».

La région cachemirie administrée par New Delhi est appelée le « Jammu-et-Cachemire », elle réunit des communautés qui militent depuis 1989 contre ce qu’elles considèrent une « occupation indienne ».

Depuis l’indépendance de l’Inde et du Pakistan de l’occupation britannique, en 1947 et la partition du Cachemire entre Islamabad et New Delhi, les habitants du territoire à majorité musulmane réclament leur indépendance de l’Etat indien pour se joindre au Pakistan.

Le gouvernement indien a révoqué, le 5 aout 2019, l’autonomie du Cachemire en annulant l’article 370 de la Constitution et en divisant le territoire en deux régions administrées par le gouvernement fédéral.

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non l'opinion de weli.info
Total: 0

laissez un commentaire


Parmi les conditions de publication: ne pas offenser l'écrivain, les gens, les choses sacrées, ou attaquer les religions ou le divin, et s'abstenir de toute incitation et insultes racistes.
">