Accueil | Art et Culture | CLAUDY SIAR : « DAKA..
CLAUDY SIAR : « DAKAR MUSIC EXPO N’EST PAS UN FESTIVAL DE PLUS »
weli info
vendredi 18 juin, 2021 - 12:56

Le Salon « Dakar music expo » (DMX), dont la deuxième édition a démarré jeudi à l’Institut français de Dakar « n’est pas un festival de plus », estime l’animateur et producteur français Claudy Siar, saluant « l’engagement réel » des promoteurs de cet évènement qui ont « la conscience de comprendre ce que représente la culture ».

« Ne pensez pas que DMX est un festival de plus. Je peux vous assurer que des festivals, on en voit de pas bons et ils nous arrivent de dire non, parce qu’on a le sentiment que c’est un festival de plus », a déclaré l’animateur dans un entretien.

« Ce festival a la conscience de comprendre ce que représente la culture, on n’est pas juste dans le festif, juste dans l’envie d’offrir du divertissement », dit-il.

Il comporte certes un volet divertissement, « mais il y a surtout cette réflexion sur qui nous sommes, est-ce que nos identités méritent que nos cultures soient mises en valeur à travers des hommes et femmes qui connaissent leur métier où chacun joue son rôle pour permettre aux jeunes artistes d’exister », ajoute Claudy Siar.

Selon l’animateur et producteur français, toute la réflexion du promoteur du DMX Doudou Sarr s’inscrit dans cette problématique, aussi salue-t-il son engagement « pour faire entendre la voix de l’Afrique » dans ce domaine.

Le DMX « permet de réfléchir sur comment l’Afrique peut arriver à contrôler sa culture, son industrie et à donner plus d’ambition aux créateurs dans ce monde globalisé qui est en réalité l’Occidentalisation du monde », a-t-il souligné.

« Lorsqu’il y a un engagement réel de femmes et d’hommes, chacun doit pouvoir ajouter aux grandes ambitions et engagements, et c’est le cas de DMX », fait valoir Claudy Siar, animateur de l’émission musicale « Couleurs tropicales », diffusée sur Radio France internationale (RFI).

A travers le DMX, le Sénégal et ses partenaires « permettent aux artistes d’exister », d’où l’importance de cet évènement dont les activités vont se dérouler « sur la grande scène » de l’Institut français de Dakar, avec notamment des conférences publiques au menu.

 

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non l'opinion de weli.info
Total: 0

laissez un commentaire


Parmi les conditions de publication: ne pas offenser l'écrivain, les gens, les choses sacrées, ou attaquer les religions ou le divin, et s'abstenir de toute incitation et insultes racistes.